« C’est l’ami Mélenchon, on a peur de lui quand on le rencontre la nuit »

Posted on: 15 septembre 2017 15 septembre 2017 Author: Pierrick Tillet Categories: Les mots des autres

Allez, un petit moment de détente. Vous vous rappelez le groupe Chanson plus bifluorée, spécialiste très français de la chanson parodique ? Les voilà de retour avec un nouveau sujet : « L’ami Mélenchon ».

 

Moi, l’insoumis,
je suis bien l’ennemi
des banquiers fêlons
qui ne pensent qu’au pognon

 […]

Découvrez les secrets du langage Jupiterien ou le langage technocratique vu par Franck Lepage

 

8 septembre 2017

VIDÉO - Ils sont drôles, ils ont la pêche, ils jouent bien : PANG, rap écolo « 100 % bio »

 

2 septembre 2017 / Ambre Lefèvre (Reporterre)

 

https://youtu.be/H3c42LSCgBA

 


dessin publié sur Twitter
dessin publié sur Twitter

Les Amazones, un mythe bien vivant au Brésil

Élise Racque

Guerrières redoutées, femmes sans mari... Ces cavalières peuplent notre imaginaire depuis l'Antiquité. Dans un documentaire intitulé “La Dernière Amazone”, diffusé sur Arte Radio, la journaliste Nina Almberg suit leurs traces le long du fleuve qui porte leur nom, faisant osciller son récit entre légende et réalité.

 http://www.telerama.fr/radio/les-amazones-un-mythe-bien-vivant-au-bresil,161197.php

 




Alexandre Romanès : « Sans la poésie et la sensualité, il n’y a plus rien »

 

Fondateur du cirque tsigane qui porte son nom, auteur de romans et de poésie, Alexandre Romanès évoque son art et le sens qu’il prend ou devrait prendre dans la société actuelle.

 

http://www.regards.fr/web/article/alexandre-romanes-sans-la-poesie-et-la-sensualite-il-n-y-a-plus-rien

 


“Chez nous” : inégal mais salutaire

Réalisé par Lucas Belvaux (2017) Bas du formulaire

Bas du Durée 117 mn

Nationalité : franco-belge

Avec Emilie Dequenne (Pauline Duhez) , Michel Ferracci (Dominique Orsini) , Mathéo Debaets (Tom) ... Voir la distribution

Synopsis

Pauline, infirmière à domicile et mère célibataire de deux enfants, a passé toute sa vie dans le Nord. Dévouée à ses patients, elle est aimée de tous. Philippe Berthier, cadre du Bloc patriotique, un parti d'extrême droite dirigée par Agnès Dorgelle, voit en elle la candidate idéale pour les prochaines municipales. La jeune femme se laisse convaincre de se lancer dans la campagne. Mais se lancer en politique sous cette étiquette n'est pas sans poser problème. Ses anciens patients de la cité voisine ne veulent plus qu'elle les soigne. Entretemps, Pauline tombe amoureuse de Stéphane Stankowiak, l'entraîneur de football de son fils. Cette relation ne plaît guère au parti...

 http://www.telerama.fr/cinema/films/chez-nous,515349.php

 


Bertrand Tavernier, explorateur amoureux du cinéma

Écrit par  Jean-François Arnichand

dimanche 12 février 2017

Le réalisateur est venu présenter son film «Voyage à travers le cinéma français». Un monument et un hymne au 7e art et à son histoire, des années 1930 au début des années 1970. 

http://www.lamarseillaise.fr/culture/cinema/57297-bertrand-tavernier-explorateur-amoureux-du-cinema


Vidéo : Anne Roumanoff et M-G Buffet


Documentaire – Jean-Luc Mélenchon, l’homme qui avance à contre-courant

On n'est pas des moutons / Il y a 4 jours

Jean-Luc Mélenchon est perçu par les uns comme l’héritier de Jaurès et le sauveur de la gauche, par d’autres comme la réincarnation de Robespierre. Mais surtout, il montre une grande méfiance à l’égard des médias. Gérard Miller est allé le trouver pour lui proposer un marché : l’écouter vraiment en échange d’une totale transparence. C’est ainsi qu’il a réalisé son portrait et l’a suivi pendant plusieurs mois. Il a pu l’interroger, le regarder agir et montrer tout ce qui séduit ou inquiète. Un portrait accompagné de nombreuses interventions de proches de l’homme politique ou de personnalités ayant l’habitude de le côtoyer.

 LUNDI 30 JANVIER à 20h55 sur France 3
Documentaire de Gérard Miller et Anaïs Feuillette
Durée : 1h35min

 https://fdg-info13.com/2017/01/17/documentaire-jean-luc-melenchon-lhomme-qui-avance-a-contre-courant/

 



Karine Le Marchand et Ardisson prennent une leçon...d'histoire

Mathilde Larrère sur la Révolution, la Commune de Paris, et la violence

Article gratuit temporairement. Partagez-le !

Et Karine Le Marchand s'insurgea contre Jean-Luc Mélenchon : "vous voulez vraiment faire la révolution ? Mettre des têtes au bout des piques ?" Flagrant délit d'ignorance. Côté férocité, l'Ancien Régime n'était pas mal non plus, rappelle Mathilde Larrère, qui évoque par exemple le supplice de Damiens, accusé de tentative de régicide sur la personne de Louis XV. Quant aux "incendiaires de la Commune", évoqués dans une autre émission par une autre star de la télé, Thierry Aridsson, notre historienne rétablit aussi les choses.

http://www.arretsurimages.net/chroniques/2016-11-18/Karine-Le-Marchand-et-Ardisson-prennent-une-lecond-histoire-id9313

 

http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=9313&error=2

 


JLM, invité de « Politiques, ils connaissent la chanson »

 

http://melenchon.fr/2016/05/09/invite-de-politiques-connaissent-chanson/


Ken Loach : montrer l’invisible souffrance des pauvres

Moi, Daniel Blake a l’immense mérite de montrer comment la pauvreté, aussi endémique soit-elle, est effacée de nos champs de vision. Et avec elles, les formes de résistance et de solidarité que ses victimes lui opposent.

http://www.regards.fr/des-verites-desagreables-par-philippe-marliere/article/ken-loach-montrer-l-invisible-souffrance-des-pauvres


http://www.lasociale.fr/

LA SOCIALE le nouveau film de Gilles Perret

8 mars 2016

Par Jacques Deparis

Blog : Le blog de Jacques Deparis

Après le succès de "Les jours heureux" Gilles Perret revient avec un nouvel ouvrage documentaire consacré à une des conquêtes majeures de la classe ouvrière : la sécurité sociale. Son film, La Sociale, retrace les conditions dans lesquelles cette conquête a été arrachée.

https://blogs.mediapart.fr/jacques-deparis/blog/080316/la-sociale-le-nouveau-film-de-gilles-perret




Paul Lafargue

(né à Santiago de Cuba le et mort à Draveil en France le 1,2) est un journaliste, économiste, essayiste, écrivain et homme politique socialiste français.

Gendre de Karl Marx, il est surtout connu pour son essai Le Droit à la paresse. Il a été militant de l'Association internationale des travailleurs, du Parti ouvrier français, du Parti socialiste de France et de la Section française de l'Internationale ouvrière.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Lafargue

 

Le Droit à la paresse,

ouvrage de Paul Lafargue, paru en 1880 et puis en 1883 en nouvelle édition1, est un manifeste social qui centre son propos sur la « valeur travail » et l'idée que les humains s'en font.

Texte classique, très riche historiquement — il propose une monographie sociale, économique et intellectuelle et analyse les structures mentales collectives du XIXe siècle —, Le Droit à la paresse démythifie le travail et son statut de valeur.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Droit_%C3%A0_la_paresse

 


The Navigators
The Navigators

 

Ken Loach offre tous ses films en visionnage libre sur YouTube

 

 

http://www.grazia.fr/article/ken-loach-offre-tous-ses-films-en-visionnage-libre-sur-youtube-743818

 


Sans la nommer


En groupe, en ligue, en procession



Prix Nobel de littérature : Bob Dylan



Un nouveau livre d’Edgar Morin : Écologiser l’homme

 

L’écologie est une donnée fondamentale de la pensée humaniste d’Edgar Morin. Précurseur dans les années 1970 avec un texte intitulé L’an I de l’ère écologique, le philosophe n’a cessé depuis de réfléchir, ajuster, chercher à convaincre d’une nécessaire « écologisation » de la politique française.

 

Pour Edgar Morin, l’écologie politique ne doit pas se cantonner à la défense des animaux ou aux effets du réchauffement climatique, mais faire un tout concernant l’avenir de l’individu, de la société et de l’espèce humaine : l’homme a besoin de la Terre, qui a besoin de l’homme. Face au développement techno-scientifico-économique qui dégrade la biosphère et nous menace, il s’agit désormais de transformer nos vies et nos modes d’organisation. Tel devra être la nature de notre futur.

 

Éclaireur des questions écologiques, il est aujourd’hui une figure proche d’un Nicolas Hulot. Après les orientations de la COP21 et devant les défis que ne va pas manquer d’exalter une campagne présidentielle qui s’annonce intense, ce recueil d’articles et de textes peut se lire comme une introduction à une politique écologiste de l’homme. Edgar Morin nous rappelle que notre pire ennemi c’est nous-mêmes, et propose un peu d’espérance et d’utopie concrète dans ce monde incertain.

 

https://reporterre.net/Un-nouveau-livre-d-Edgar-Morin-Ecologiser-l-homme

 



 

Festival International du Photojournalisme

Du 27 août au 11 septembre 2016

Semaine scolaire du 12 au 16 septembre

Soirées de projection du 29 août au 3 septembre

Semaine Professionnelle du 29 août au 4 septembre



CINÉMA / L’Outsider : comment la Société Générale a créé un monstre

Mercredi 22 juin est sorti en salle le film de Christophe Barratier L’Outsider. En deux heures, ce film soulève la seule question à laquelle la justice ne puisse répondre. Quelle différence entre la responsabilité et la morale ?

http://www.regards.fr/web/article/l-outsider-comment-la-societe-generale-a-cree-un-monstre

 




 

Mourir ?

Plutôt crever !

 

Hommage


La nuit ne tombe pas

elle monte au cri du rebelle

baignant sa voix

dans le cours stellaire de la révolte(1)

Les mots brûlent parmi les minuit

éclairent les seuils entre réel et réalité

Sur l’heure de liberté la nuit lève

de toute son ivresse

la coupe de l’inaltérable

aux chants d’autres mondes

Chaque voix étouffée

arrache à la poussière des mots

la lettre d’une histoire des profondeurs

qui parle le sens de la déflagration des leurres

sous la joie des levants fédérés

La nuit nue

sous la blancheur ascendancielle du rêve

est debout sur l’instant fragile(2)

de son devenir devant l’aube

Philippe TancelinPoète-Philosophe, Professeur émérite de l’Université de Paris.


L'intérêt général et moi

Réalisé par Sophie Metrich et Julien Milanesi, “ L'intérêt général et moi” plonge le spectateur dans une réflexion vivante et sensible sur cette notion d'intérêt général. Au fond, de quoi s'agit-il ? De quoi parle-t-on ? Les auteurs partent d'un conflit qu'ils connaissent bien : la construction de l'autoroute A 65 Pau-Langon. Ce projet a vivement opposé les populations, les élus, il a produit des contradictions et des tensions au sein de la technocratie de l'Etat. Pourquoi ? Quelles luttes d'influence ? Au service de qui et de quoi ? Que reste-t-il de tout cela aujourd'hui ? Progressivement, les auteurs enquêtent sur d'autres “grands projets inutiles”, LGV, Notre Dame des Landes. A partir de là, le propos s'élargit et se prolonge par une réflexion sur la nature même de notre démocratie dans un monde globalisé. Qu'est-ce qu'une démocratie au 21e siècle ? Quelle société organise-t-elle? Elus, dirigeants politiques nationaux et locaux, militants associatifs, journalistes, fonctionnaires exposent leurs points de vue et la question interpelle le spectateur lui-même, naturellement. On ressort de ce film l'esprit concerné pour longtemps.

http://linteretgeneraletmoi.tumblr.com/

 



Disparition de Papa Wemba: chagrin et émotion du public et des musiciens

Par RFI Publié le 24-04-2016 Modifié le 24-04-2016 à 15:56

Papa Wemba est mort en terre africaine ce dimanche matin, en Côte d'Ivoire, lui qui avait porté haut sur tous les continents les musiques de son continent natal. Papa Wemba était une véritable star, une icône dans son pays, la République démocratique du Congo, mais aussi sur tout le continent. Aimé du public et de ses pairs musiciens.

http://www.rfi.fr/afrique/20160424-disparition-papa-wemba-chagrin-emotion-public-musiciens?ns_campaign=reseaux_sociaux&ns_source=twitter&ns_mchannel=social&ns_linkname=editorial&aef_campaign_ref=partage_user&aef_campaign_date=2016-04-24

 


«Les Visiteurs 3» ou le rire thermidorien 

Par Alexis Corbière

  mardi 12 avril 2016 

Tribune d’Alexis Corbière publiée dans le numéro 991 de Marianne.

En ces temps sombres, nous avons besoin de moments de bonheur et il faut être reconnaissant envers les auteurs des Visiteurs qui nous ont tant fait rire. Bonne nouvelle, ils reviennent ! Cette fois-ci, dans les Visiteurs 3, la toile de fond est la Révolution française.

Il faut s’en réjouir, car il est heureux que la Révolution, moment fondateur de nos principes républicains, soit le décor d’un film populaire. Assez rare pour être souligné. Il est toujours surprenant que, malgré son immense portée émancipatrice, la filmographie soit bien maigre et surtout bien peu républicaine, voire défavorable, à la Révolution. Hormis le pétillant les Mariés de l’an II, de Jean-Paul Rappeneau, en 1971, et la gauloiserie Liberté, égalité, choucroute, de Jean Yanne, en 1985, il est quasi impossible de trouver un grand film présentant cette période et, plus difficile encore, ne la traitant pas sous une face sombre comme le fit, avec un talent toutefois indiscutable, le Danton, de Wajda, en 1983.

La Révolution réduite à un bain de sang

http://melenchon.fr/2016/04/12/visiteurs-3-rire-thermidorien-alexis-corbiere/

 


Jolie Môme lutte joyeusement avec la Nuit debout

9 avril 2016 / Émilie Massemin (Reporterre)

Trente ans de lutte, et la compagnie théâtrale Jolie Môme est toujours en forme. Elle se mobilise pour la Nuit debout. Reporterre l’a rencontrée entre chorégraphies de drapeaux rouges et fracas des cuivres, en pleine répétition de la manifestation de ce samedi.

"Tant qu’il y aura des coffres-forts
Il y aura des artificiers
Tant qu’il y aura des couilles en or
Il y aura des lames en acier
Eh ! Y’a qu’à faire sauter la banque !
Qui sème la misère récolte la colère"

http://reporterre.net/Jolie-Mome-lutte-joyeusement-avec-la-Nuit-debout

 


 

 

Maxime Combes@MaximCombes

Pour juger du rôle des banques dans l'évasion fiscale et les sociétés écran, lire le livre de @Bastamag & @attac_fr

 


 

Moyen-Orient : frontières "décomposées-recomposées"

23 mars 2016 Par Joseph Confavreux Édition : Les débats du Mucem

Le 14 mars dernier, Rashid Khalidi, historien américain d'origine palestinienne, successeur d'Edward Saïd à l'Université de Columbia, donnait au MuCEM à Marseille, une conférence dans le cadre du Cycle Pensées du Monde, consacré à l'avenir des frontières, dont Mediapart est partenaire.

 

https://blogs.mediapart.fr/edition/les-debats-du-mucem/article/230316/moyen-orient-frontieres-decomposees-recomposees

 

 



Migrations : une lecture intéressante, pour changer les perspectives reporterre.net/Migrations-mig



8 mars

image et texte Télérama
image et texte Télérama

Pakistan : un court-métrage pour dénoncer les crimes d’honneur nommé aux Oscars

 

Caroline Perrin, Journal des Femmes

 

Dans la course aux Oscars 2016, à côté des poids lourds du cinéma américain, il faut aussi s'attarder sur la sélection "courts-métrages". "Une fille dans la rivière, le prix du pardon" de Sharmeen Obaid Chinoy, fait déjà parler de lui. Ce film dénonce les crimes d’honneur commis au Pakistan

 

http://www.journaldesfemmes.com/societe/actu/1503165-pakistan-crime-honneur-court-metrage/

 


Guignol et fiotte

Le footballeur Serge Aurier a traité son entraineur Laurent Blanc de "fiotte". Pour évoquer celui qui "discourt comme on pète, et parle comme on rote", François Morel fait rimer pour l'occasion "tafiole" avec Pomerol.

http://www.franceinter.fr/emission-le-billet-de-francois-morel-guignol-et-fiotte

 


"Merci Patron", un film qui dépote ! - Reportage Alter JT 01/09/15 - 66

https://twitter.com/mercipatronfilm/with_replies

 


Merci Patron !

mardi 9 février 2016 

Ce soir-là, je suis allé à la présentation du film de François Ruffin « Merci Patron ! ». Salle comble ! Le film est un vrai film.

http://melenchon.fr/2016/02/09/merci-patron/

 


L'an 01

Comédie dramatique réalisé en 1972 par Jacques Doillon , Alain Resnais  
Avec Romain Bouteille , Patrice Leconte , Henri Guybet ...  

SYNOPSIS

Un mardi, à quinze heures, la population, lasse de la toute-puissance du capitalisme et des contraintes d'un mode de vie entièrement dévolu au profit et à la production, décide de déposer les armes de la guerre industrielle. Le mot d'ordre est lancé : «On arrête tout, on réfléchit», et les travailleurs de tous les corps de métier confondus abandonnent leurs occupations professionnelles pour, dans la rue, commencer une nouvelle vie. Bon enfant, ils chantent, flânent, s'aiment et se nourrissent des légumes qu'ils font pousser sur les trottoirs. Fermes, pourtant, ils bannissent la propriété, valeur suprême des nantis et des hommes d'affaires qu'ils décrient avec tant d'ardeur. Lesquels, affolés par la paralysie générale, se suicident en masse, tandis que s'étend à l'Amérique, à l'Afrique et au monde entier le mouvement de rébellion pacifique...

http://www.telerama.fr/cinema/films/l-an-01,12590.php

 

« On arrête tout, on réfléchit, et c’est pas triste. » Ce slogan contestataire raye l’année 1973 du calendrier, pour la remplacer par l’an 01. Au panier, le travail et la propriété privée ! Une nouvelle vie commence en France : les mémés trouvent des messages vengeurs dans les pâtisseries des salons de thé (« Faites vos éclairs vous-mêmes ! », les supermarchés deviennent des musées hilarants. Bref, c’est la « démobilisation générale »… Le film a été financé grâce à la bonne volonté des lecteurs de Charlie-Hebdo. La mise en scène n’existe pas. Mais, entre deux longueurs et trois coquetteries soixante-huitardes, les gags fusent. On n’oublie pas Miou-Miou pouffant sous ses couvertures à l’idée d’aller à l’usine…

(Le guide du cinéma chez soi édition 2002.)

 

L'AN 01 - théâtre - pensez par vous même


Le grand réalisateur français Jacques Rivette est mort à l’âge de 87 ans.

Jacques Rivette est mort ce matin. Il avait 87 ans. Out one, son grand œuvre de plus de 12 heures, était ressorti il y a quelques semaines. Il était l’un des jeunes critiques des Cahiers du cinéma qui avaient lancé la politique des Auteurs et l’une des grandes figures de ce qu’on a appelé plus tard la “Nouvelle Vague”. Parmi ses plus grands films : Paris nous appartient, L’Amour fou, Céline et Julie vont en bateau, Noroît, L’amour par terre, Hurlevent, Ne touchez pas à la hache. Nous reviendrons plus longuement dans les heures et les jours qui viennent, sur la disparition d’un des plus grands cinéastes français.

http://www.lesinrocks.com/2016/01/29/cinema/jacques-rivette-est-mort-a-lage-de-87-ans-11801894/

PARIS NOUS APPARTIENT [Jacques Rivette, 1960 - V.O.S.E.] 2h15


Improbables voyages à Lesbos

[FIPA 2016] Le drame des migrants, vu d’une petite île grecque, filmé sobrement par Sarah Lebas et Cyril Thomas.

Les plages sont jonchées de gilets de sauvetage, d’objets divers, de chaussures, de sacs plastiques, de poupées aussi. Là-dedans jouent quelques gosses. Et comme tous les gosses, ils parlent, racontent ce qu’ils foutent là sur les rives d’une île grecque. « J’étais trop contente de partir de Syrie, parce que tout le monde fuyait, dit l’une d’elles, même les petits comme ça » [Mary, cinq ans, met le bras à hauteur de sa taille]. « Le bateau coulait un peu, et après, l’eau venait sur nous. J’avais trop peur ! dit une autre gamine. J’avais peur pour ma petite sœur, c’est un tout petit bébé, et bien sûr, j’ai pleuré. » Un autre garçon revient sur les conditions de la traversée : « Les vagues étaient très fortes, elles frappait la barque. Pour ne pas couler, des jeunes se sont jetés à la mer, moi j’ai dû écoper l’eau pendant au moins deux heures et demi. »

http://www.politis.fr/articles/2016/01/improbables-voyages-a-lesbos-66/

 

L’île aux enfants de Lesbos, Sarah Lebas et Cyril Thomas, 50’. Egalement programmé sur France 2, dans la case Infrarouge, le mardi 2 février, à 23h10.

France | 2015 | 51 minutes

Un film de Cyril Thomas, Sarah Lebas

Ils s’appellent Mary, Oussama, Ayman ou Jumana. Ils ont entre 5 et 15 ans, ils arrivent de Syrie, fuyant la guerre et l’insécurité, espérant avec leurs parents trouver un avenir meilleur en Europe. Échoués sur l’île grecque de Lesbos, sas entre deux vies, ces enfants nous racontent le calvaire des migrants, l’horreur de la guerre, leur rêve d’une vie plus douce. Des mots d’enfants, crus, émouvants, souvent drôles, parfois terribles, touj