février 2018


VIDÉO – Luxembourg : les voleurs du fisc nous ruinent

 

  jeudi 14 février 2019

 

Le 14 février 2019, Jean-Luc Mélenchon intervenait à la tribune de l’Assemblée nationale pour dénoncer une convention fiscale entre la France et le Luxembourg. Il a expliqué que la fraude et l’évasion fiscale coûtaient chaque année à la France 80 milliards d’euros, soit plus que le déficit du budget de l’État. Jean-Luc Mélenchon a dénoncé les rescrits fiscaux luxembourgeois

 

https://melenchon.fr/2019/02/14/video-luxembourg-les-voleurs-du-fisc-nous-ruinent/

 

 

Des Holovans interdits dans plusieurs villes de France : Halte à la dérive autoritaire !

13 février 2019 dans A la Une - Européennes 2019, Communiqués de presse

Communiqué de presse de La France insoumise.

La France insoumise a lancé dans le cadre des élections européennes l’Opération471.

https://lafranceinsoumise.fr/2019/02/13/des-holovans-interdits-dans-plusieurs-villes-de-france-halte-a-la-derive-autoritaire/

 

Macron est en campagne électorale déguisée !

11 février 2019 dans À la une, Communiqués de presse, Le groupe

Communiqué de presse du groupe parlementaire La France insoumise.

Depuis le 15 janvier, les chaînes d’informations en continu retransmettent en direct, et souvent en intégralité, sans retour plateau, les monologues du Président de la République Emmanuel Macron dans le cadre du « grand débat ».

https://lafranceinsoumise.fr/2019/02/11/macron-est-en-campagne-electorale-deguisee/

Que cache le traité d'Aix-la-Chapelle ?

Le Média  Ajoutée le 13 févr. 2019

Une chronique de l'Europe dédiée aujourd'hui au contenu de ce traité signé entre Emmanuel Macron et Angela Merkel 👉 Soutenez Le Média : http://bit.ly/SoutenezLeMedia

[Pétition] Stop à l’impunité des multinationales !

 

lundi 21 janvier 2019, par Attac France  Mot-clé > Multinationales

 

Une coalition de plus de 150 organisations de 16 pays européens rend publique ce mardi 22 janvier une pétition pan-européenne demandant aux dirigeants européens de mettre fin au système de justice d’exception dont bénéficient les entreprises multinationales et d’introduire des régulations contraignantes pour qu’elles respectent les droits humains et l’environnement.

 

https://france.attac.org/se-mobiliser/stop-impunite-des-multinationales/article/petition-stop-a-l-impunite-des-multinationales

 

février


Conférence de presse après la perquisition chez Manuel Bompard

Jeudi 7 février , suivez en direct la conférence de presse de la France insoumise suite à la perquisition au domicile de Manuel Bompard, directeur des campagnes de la France insoumise et numéro 2 de la liste aux élections européennes.

#Opération471 – Les hologrammes de la France insoumise

Le peuple aux commandes

La France insoumise présente dans le cadre des élections européennes une initiative inédite. Quatre « Holovans » parcourront la France du mercredi 6 février au vendredi 24 mai 2019 et associeront des actions déjà expérimentées (porte-à-porte, accès aux droits sociaux et civiques, prises de parole) à des interventions holographiques des candidat·e·s. Une première mondiale !

471 étapes sont aujourd’hui prévues. Animées sur le terrain par les groupes d’action, celles-ci permettront de créer un espace de discussion politique sur les places pour redonner la parole aux habitant·e·s de ces territoires. Parallèlement, ces initiatives innovantes présenteront notre programme ainsi que les candidat·e·s aux élections européennes, sous forme d’hologramme, dans toutes les villes et villages traversés.

A partir du 31 janvier 2019, le peuple prend les commandes !

https://lafranceinsoumise.fr/operation471/

Emmanuel Maurel‏Compte certifié @emmanuelmaurel

La @Gauche_RS souhaite le rassemblement de la #Gauche. Cette liste de rassemblement elle existe. C'est celle de la @FranceInsoumise, conduite par @ManonAubryFr . ll y a des socialistes, des gens du MRC, un député écologiste sortant... #RFI #MaintenantlePeuple

 

L’Europe veut des tribunaux d’arbitrage permanents

  dimanche 3 février 2019

Les traités de libre-échange organisent à l’échelle mondiale un rapport de force favorable aux multinationales contre les États et les peuples. L’une des armes dont elles disposent sont les tribunaux d’arbitrage. Ces tribunaux privés ne sont pas composés de juges mais d’arbitres. Il n’y a aucune exigence d’indépendance ni de compétence pour occuper ce poste. Ce sont les mêmes avocats d’affaires qui jouent successivement les rôles de juges ou d’avocast selon les affaires. Ce mode de fonctionnement induit évidemment une corruption généralisée et structurelle. Les tribunaux d’arbitrage sont utilisés par les multinationales pour attaquer les États contre certaines régulations, certaines politiques qu’ils mettent en place et qui dérangent leurs intérêts.

https://melenchon.fr/2019/02/03/leurope-veut-des-tribunaux-darbitrage-permanents/

 

Berlin : le 8 mars, Journée des droits des femmes, devient un jour férié

24/01/2019

Depuis plusieurs mois, des élus de Berlin souhaitaient créer un nouveau jour férié. Le conseil municipal a adopté ce jeudi un texte faisant du 8 mars la Journée internationale des femmes.

https://www.bfmtv.com/international/a-berlin-la-journee-des-femmes-devient-un-jour-ferie-1619148.html

 

Une belle avancée pour la transparence du lobbying au Parlement européen

Ce jeudi 21 janvier, les eurodéputés ont voté un amendement qui modifie le règlement du Parlement. Désormais, les eurodéputés en charge d'un texte devront publier leurs rencontres avec des lobbyistes. En amont du vote, Transparency France et WWF France

https://mailchi.mp/4cf0b2a9e802/urggpxniay-556025?e=6354902b62

 

1er février 2019



Biographie : Qui es-tu ?

Je suis Manon Aubry, j’ai 29 ans et j’ai été ces quatre dernières années la porte-parole d’une ONG de lutte contre l’évasion fiscale et les inégalités. J’y ai mené des travaux de recherche sur les paradis fiscaux ou les grandes entreprises et plaidé en faveur d’un partage plus équitable des richesses auprès des médias, du grand public et des acteurs politiques. En parallèle, j’enseigne les droits de l’Homme à Sciences Po Paris.

Comment a commencé ton engagement ?

Mon engagement a commencé tôt : dès mes années lycéennes dans le Var, j’ai coordonné la mobilisation contre les réformes Fillon et le Contrat Première Embauche et milité pour le Non au référendum sur le Traité Constitutionnel Européen en 2005. J’ai ensuite poursuivi mon engagement dans un cadre syndical à l’UNEF lors de mes études à Sciences Po. C’est enfin sur le plan professionnel que je me suis engagée, en travaillant dans différents pays d’Afrique dans l’humanitaire et les droits de l’homme. Après avoir passé mes quatre dernières années au sein d’une ONG à traquer ceux qui ne paient pas leurs impôts et alerté sur l’explosion des inégalités, c’est avec grand honneur que je rejoins La France insoumise pour prolonger mon engagement, avec le souhait de pouvoir accéder à un rôle différent qui complète celui, essentiel, de la société civile.

Quel est le combat que tu portes ou que tu souhaites mener ?

Dans le prolongement de mon engagement de ces dernières années, le premier combat que je souhaite mener est celui de la lutte contre l’évasion fiscale. Après la succession de scandales d’évasion fiscale en Europe, qu’a fait l’Union européenne ? Une liste de paradis fiscaux sur laquelle il ne reste que 5 Etats dont aucun paradis fiscal notoire et surtout aucun pays européen comme l’Irlande ou le Luxembourg. Il est temps d’avoir une action forte à l’encontre des paradis fiscaux et de faire de la justice fiscale une des priorités de l’Union européenne !

Manon Aubry‏ @ManonAubryFr

Emmanuel Macron renonce à sa promesse d’interdire le glyphosate en 2021. C'est vrai qu'on en est plus à un renoncement près en matière de transition écologique. Et à un cadeau près pour la FNSEA. Affligeant.

Emmanuel Macron renonce à sa promesse d’interdire le glyphosate en 2021

En affirmant, jeudi, que l’objectif de sortie d’ici à trois ans n’était « pas faisable », le chef de l’Etat a fait un geste en direction de la FNSEA.

Par Rémi Barroux

https://www.lemonde.fr/politique/article/2019/01/25/le-president-renonce-a-sa-promesse-d-interdire-le-glyphosate-en-2021_5414363_823448.html?utm_medium=Social&utm_source=Facebook&fbclid=IwAR0iYPsh36gMB10girYgiibHZNvFqtW51fbpbrYeDFgNhPl_duP-S_zS-jA#Echobox=1548413813

La France insoumiseCompte certifié @FranceInsoumise

Lancement d'un nouveau format vidéo de @ManonAubryFr, une petite analyse hebdomadaire sous un angle en fonction de l'actualité et des enjeux du mouvement. Première édition sur... les inégalités !

https://twitter.com/i/status/1088874037881815040

 26 MILLIARDAIRES ONT AUTANT QUE LA MOITIÉ DE L'HUMANITÉ

Inauguration d'un nouveau format vidéo de Manon Aubry notre tête de liste pour les élections européennes. Pour cette première, une édition sur les inégalités

Manon Aubry‏ @ManonAubryFr

Manon Aubry a retweeté Jeremy Corbyn

Au Royaume-Uni, Corbyn refuse le cercle vicieux de la concurrence et du dumping fiscal entre pays européens, qui permet aux multinationales de payer toujours moins d'impôts, au détriment des peuples et des services publics.

Manon Aubry: « Plus qu’un pouvoir féminin, il faut un pouvoir féministe »

Par Manon Aubry, Tête de liste de la France Insoumise aus élections européennes — 29 janvier 2019

« Les hommes sont-ils des femmes politiques comme les autres?» Libération a posé la question à des politiques, sociologues ou historiennes,

https://www.liberation.fr/evenements-libe/2019/01/29/manon-aubry-plus-qu-un-pouvoir-feminin-il-faut-un-pouvoir-feministe_1706067

 

Européennes : Commencer l’après-Macron

29 janvier 2019 dans À la une, Bastien Lachaud, Nos parlementaires

La crise politique ouverte par la mobilisation des Gilets jaunes est d’une ampleur inédite. Moins de deux ans après l’élection présidentielle, il s’est installé dans tout le pays une ambiance de fin de règne.

 

https://lafranceinsoumise.fr/2019/01/29/europeennes-commencer-lapres-macron/

 

Européennes. Rapport de force et désobéissance.

18 janvier 2019 Antoine Prat Europe, France

Entretien avec Emmanuel Maurel, député européen, fondateur de APRES, candidat de la FI.

Vous êtes, depuis 2014, député européen. Quel bilan tirez-vous de ces presque 5 années au Parlement ?

Quand j’ai intégré le Parlement européen, j’avais déjà une longue expérience de militant et d’élu. Je n’arrivais pas vierge, je connaissais le Parlement, j’avais enseigné le droit communautaire... Mais j’avais encore quelques illusions sur notre capacité à changer les choses de l’intérieur. Le désenchantement a été rapide. On a assisté à une succession de crises : crise de la zone euro, crise « des réfugiés », Brexit, montée des extrêmes-droites en Europe de l’Est… Face à cela, j’ai eu le sentiment que les dirigeants politiques de l’UE étaient incapables de dresser un diagnostic juste sur l’état de l’Union, incapables d’agir. Mais ce qui m’a vraiment surpris, c’est la violence exercée par les instances européennes au moment de la crise grecque. Il faut se rappeler avec quelle violence, quelle morgue, les dirigeants européens ont traité le gouvernement grec. J’ai un souvenir cuisant de la venue d’Alexis Tsipras au Parlement européen, et de la manière dont il a été maltraité par tous les dirigeants de groupes qui se succédaient pour lui parler comme à un enfant, dispendieux, irresponsable… Alors que deux semaines plus tard, Viktor Orban est venu au Parlement européen et a été accueilli avec complaisance. Là, j’ai basculé dans la colère politique – par rapport à la droite allemande, qui mène la danse au Parlement, mais aussi par rapport à une partie du PSE.

https://heuredupeuple.fr/europeenne-rapport-de-force-et-desobeissance/

CETA : Non aux tribunaux d’arbitrage !

Publication : 30 janvier 2019

Mardi 29 janvier, l’avocat général de la Cour de justice de l'Union européenne, saisie par la Belgique, a rendu son avis sur le tribunal d’arbitrage prévu dans le CETA. L'avis de l'avocat général est souvent suivi par les juges de la Cour, ce qui rend ses prises de position importantes. Il valide totalement et sans réserve le tribunal d’arbitrage. Selon lui, le fait que seul le dédommagement soit prévu est un gage de respect de la souveraineté des Etats, et ce d’autant plus que le tribunal d’arbitrage n’exclut pas le recours à la justice nationale.

http://gabrielamard.eu/post-de-gabriel/312-ceta-non-aux-tribunaux-d-arbitrage.html

Européennes : Conférence de presse des candidats d'Île-de-France #ConfPresseFi

Manon Aubry‏ @M_Aubry_

En Hongrie, la fronde sociale s'amplifie contre Viktor Orban, l'ami de Le Pen et de Salvini, qui met en œuvre une politique anti-sociale et remet en cause les droits des travailleurs. Voilà ce que donne l'extrême-droite au pouvoir !

 Hongrie Contre Orbán et sa loi « esclavagiste », l’union fait la fronde

Par Florence La Bruyère, Correspondante à Budapest — 4 janvier 2019

Depuis le vote, le 12 décembre, d’un texte permettant aux entreprises d’imposer davantage d’heures supplémentaires et de les payer trois ans plus tard, l’opposition, unie, manifeste de manière non violente. Elle réclame aussi l’indépendance des médias et de la justice.

https://www.liberation.fr/planete/2019/01/04/hongrie-contre-orban-et-sa-loi-esclavagiste-l-union-fait-la-fronde_1701101

 

Denis Robert : "Juncker est la marionnette des milliardaires" - Bercoff dans tous ses états

Sud Radio  Ajoutée le 9 nov. 2018

Le journaliste Denis Robert était l'invité de l'émission André Bercoff dans tous ses états sur Sud Radio, pour parler de son livre "Les prédateurs, des milliardaires contre les États"

 

La taxation des #GAFA abandonnée ! Il est pourtant urgent que les multinationales (dont celles du numérique) payent leur juste part d'impôts là où elles réalisent leurs activités. Il faut en finir avec l'#InjusticeFiscale

La taxe sur les géants du numérique en passe d’être abandonnée

Les ministres de l’UE planchent une nouvelle fois sur la taxation des géants du numérique. La France a multiplié les concessions sans parvenir à convaincre certains partenaires européens.

https://www.la-croix.com/Economie/Monde/taxe-geants-numerique-passe-detre-abandonnee-2018-12-04-1200987324

Anne-Sophie Pelletier - Europe Insoumise saison 1

2005 : Quand les Français ont dit non au Traité constitutionnel européen.

Ajoutée le 11 mars 2017

Le 29 mai 2005, les Français votent à 55% contre le Traité de Constitution européenne. Placés sous les projecteurs, les tenants du «oui» ont été soutenus par une presse largement acquise au traité, tandis que les tenants du «non» ont été mis à l'écart des plateaux de télévision et des tribunes des journaux. Malgré cette campagne médiatique partisane, le «non» l'emporte, et les Français sont traités de «populistes». Trois ans plus tard, faisant fi du vote populaire, Nicolas Sarkozy modifie la Constitution et fait voter la loi qui permet de ratifier le Traité de Lisbonne, copie conforme de la Constitution européenne rejetée lors du référendum. Un déni de démocratie qui marque d'une rupture entre les Français et les élites politiques et médiatiques. Ce documentaire d'Elisabeth Drévillon était diffusé le jeudi 2 mars 2017 sur France3.