Les Lascars du LEP électronique 1986

 

Mémoires de luttes

 

Ajoutée le 9 sept. 2016

 

"Les lascars du LEP électronique" est un film sur le mouvement étudiant et lycéen contre le projet de loi Devaquet de 1986. Ce film a été réalisé à la fin de cette année 86 par un groupe de lycéens qui développe alors une critique du mouvement auquel ils ont eux-mêmes participés: critique de l’insuffisance des revendications étudiantes, critique des orgas politiques, avec une critique sociale plus globale.

 

 

MULTI-MEETING HOLOGRAMME : LES COULISSES (Ft. Mélenchon & Hugo Décrypte)

 LE BON SENS  Ajoutée le 18 avr. 2018

Un an jour pour jour après le multi-meeting hologramme de Jean-Luc Mélenchon à Dijon qui se déroulait le 18 avril 2017, voici la vidéo des coulisses de ce moment historique. Vous découvrirez dans cette vidéo comment fonctionne le dispositif lumière et vidéo qui permet de réaliser l'hologramme.

L'entretien libre #8 - Bernard Friot

Le Média   Cette semaine, Aude Lancelin reçoit le sociologue et économiste Bernard Friot.

Bernard Friot & Frédéric Lordon, « En quoi la révolution est-elle encore d'actualité ? », Paris, 3 avril 2018

 

« On voit émerger un ennemi commun : Macron, l’ami des banquiers »

4 avril 2018 / Entretien avec Manuel Cervera-Marzal

Occupation des universités, grève des cheminots, des éboueurs, des salariés de Carrefour… Le mouvement social se rassemble dans « la conscience d’un ennemi commun : Macron, l’ami des banquiers à l’Élysée », estime le chercheur Manuel Cervera-Marzal. Mais il va falloir inventer de nouvelles formes pour incarner « le nouveau monde ».

https://reporterre.net/On-voit-emerger-un-ennemi-commun-Macron-l-ami-des-banquiers

 

Le « scandale de Strasbourg » : l’origine trop méconnue de Mai 68

Posté par Kévin Boucaud-Victoire | Mar 27, 2018 | Politique

Pour la majorité des commentateurs, quel que soit leurs bords politiques, Mai 68 est lancer par une affaire de mœurs étudiantes. C’est trop vite occulter le « scandale de Strasbourg » en 1966 et la critique radicale du capitalisme qu’il portait. https://lemediapresse.fr/politique-fr/le-scandale-de-strasbourg-lorigine-trop-meconnue-de-mai-68/

 


Insécurité : erreur de diagnostic !

Posté par Le Média | Mar 23, 2018 | Idées | Par Serge Garde Grand Reporter

La France serait un pays sain, essentiellement menacé par des criminalités venues de l’extérieur (les immigrés, les pègres étrangères…) et des marges sociales (les pauvres, les jeunes non conformes, les assistés, les malades mentaux, etc.)

https://lemediapresse.fr/idees-fr/insecurite-erreur-de-diagnostic/

 

Cécile Alduy : « Emmanuel Macron camoufle la violence sociale sous des expressions abstraites »

Pour la chercheuse Cécile Alduy, l’euphémisation est une clé de la rhétorique de La République en marche.

LE MONDE | 23.03.2018

http://www.lemonde.fr/emmanuel-macron/article/2018/03/23/cecile-alduy-emmanuel-macron-camoufle-la-violence-sociale-sous-des-expressions-abstraites_5275275_5008430.html?xtref=&utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Twitter

 

Catherine Tricot (architecte) : « Penser le droit à la ville c’est repenser la question sociale. »

Pour l’architecte et urbaniste Catherine Tricot, par ailleurs gérante de la SCOP Les Éditions Regards, les philosophes Henri Lefebvre et André Gorz sont deux des plus grands penseurs qui ont nourri l’esprit de 68. Elle nous explique pourquoi

http://www.regards.fr/web/article/catherine-tricot-architecte-penser-le-droit-a-la-ville-c-est-repenser-la

Construire le peuple ou unir la gauche ? Réponse à Gaël Brustier

Posté par Kévin Boucaud-Victoire | Mar 19, 2018 | Politique Dans un récent article pour le site Slate.fr, le politologue Gaël Brustier reproche à la France insoumise sa stratégie, qu’il qualifie de « populo-provocatrice ». D’habitude plus lucide, il semble passer à côté de la recomposition de l’échiquier politique en cours.

https://lemediapresse.fr/politique-fr/construire-le-peuple-ou-unir-la-gauche-reponse-a-gael-brustier/

 

Un bref souvenir du temps selon Stephen Hawking

  vendredi 16 mars 2018

Je me suis réveillé ce matin-là avec l’annonce du décès d’Hawking. Comme pour beaucoup de gens, c’était une émotion. Le spectacle de cet homme physiquement détruit par le maladie et brillant de tout son feu intellectuel est un de ces réconforts paradoxaux à propos de la condition humaine dont on ne ressort pas indemne. Et puis j’ai vu le film au sujet de sa vie, ce qui a contribué à me le rendre faussement familier comme aux millions de personnes qui l’ont vu. Mais le plus important n’est pas là.

https://melenchon.fr/2018/03/16/un-bref-souvenir-du-temps-selon-stephen-hawking/

Autour du dernier livre de Bernard Friot : « Vaincre Macron ».

Par Jean-Claude Mamet

Je souhaite discuter ici le dernier livre de Bernard Friot. Je soutiens l’approche théorique générale de Bernard Friot depuis longtemps, et je crois avoir lu presque tout ce qu’il a écrit publiquement. Mais j’ai toujours des problèmes sur certains passages ou sur la manière dont il proclame ses conclusions ou ses démonstrations,

https://www.ensemble-fdg.org/content/autour-du-dernier-livre-de-bernard-friot-vaincre-macron

 

Voir pour comprendre #6 : la Déclaration universelle des droits de l'homme

Publié le 26.02.2018.

Le sixième épisode de notre série Youtube revient avec le chroniqueur Guillaume Meurice sur la déclaration universelle des droits de l'homme.

Voir pour comprendre #5 : les civils dans les conflits

Publié le 15.12.2017.

Ukraine, Syrie, Myanmar, Libye...Les civils sont maintenant les premières victimes des conflits armés dans le monde. Mais qu’entend-on par « civil » pendant un conflit ? Comment les protéger lorsque la guerre fait rage ? Quels sont les lois qui s’appliquent dans ce type de situation ?

 

Droites et République, une histoire contrariée

Lundi, 26 Février, 2018  L'Humanité

L’année 2017 s’annonçait pour la droite comme celle de la conquête par une élection imperdable. Les faits ont cruellement contredit cet horizon radieux. La nouvelle direction des « Républicains », sous la houlette de Laurent Wauquiez, entend faire de 2018 l’année d’une reconquête revancharde.

https://www.humanite.fr/tribune-libre-et-la-revolution-francaise-droites-et-republique-une-histoire-contrariee-651034

 

Trois droites qui en font deux mais voudraient n’en faire qu’une

Derrière la controverse Wauquiez-Pécresse, quelles reconfigurations de la droite française ? Francis Daspe, secrétaire général de l’Agaureps-Prométhée et impliqué dans la France insoumise, donne des éléments de réponse dans cette tribune.

https://www.politis.fr/articles/2018/02/trois-droites-qui-en-font-deux-mais-voudraient-nen-faire-quune-38309/

 

Le peuple entre en décroissance face aux Versaillais !
de : Paul Ariès / jeudi 25 janvier 2018

Alors que le président Macron souhaite s’éclater à Versailles avec les plus grandes firmes économiques responsables de la destruction de la planète, une centaine de personnalités appellent à mettre les pieds dans les bons petits plats que se partageront les puissants. Ils reprochent aux élites de ne pas prendre au sérieux l’Appel international des 15000 scientifiques à sauver la planète et d’ignorer les rapports successifs publiés par l’ONG Oxfam sur la croissance indécente des inégalités 

 http://bellaciao.org/fr/spip.php?article158868

Vidéo de la rencontre débat entre Frédéric Lordon et Ivan Segré autour du thème “Pour sortir de notre impuissance politique”,

animée dans le cadre du Séminaire de La Gazelle. Pouvons-nous imaginer une société sans Etat, libérée de toute verticalité ou sommes-nous condamnés à passer « d’une police à une autre » ? Les subjectivités victorieuses en mesure de nous émanciper de l’Etat ont-elles nécessairement à se déployer dans un cadre local voire national ou peuvent-elles encore prétendre à un internationalisme ? La révolution est-elle au fond un « horizon indépassable de la politique » ? Les luttes et la sédition doivent-elles être construites sur un travail de la raison ou sur une « sensibilisation » des affects ?

 

https://www.les-crises.fr/video-frederic-lordon-et-ivan-segre-pour-sortir-de-notre-impuissance-politique/

 

 

Anatomie d’une triple crise

Il y a dix ans éclatait la crise financière la plus grave depuis 1929. Les banquiers ont repris leurs affaires habituelles, mais l’onde de choc continue de se propager. Elle a rendu caducs certains modèles de croissance et provoqué un discrédit massif du monde politique. À ces deux crises s’ajoute celle, écologique, qui menace la planète elle-même. Comment les pensées critiques articulent-elles ces trois dimensions ?

 

par Razmig Keucheyan Sociologue. Auteur de La nature est un champ de bataille, Zones, Paris, 2014.

 

https://www.monde-diplomatique.fr/2017/08/KEUCHEYAN/57769

 

Isabelle Alonso

Elle est l’auteure de plusieurs essais et romans - dont le dernier vient de paraitre aux éditions Héloïse D’Ormesson, Je peux me passer de l’aube. On la connait pour ses engagements féministes. Elle est aussi fille de réfugiés espagnols. L’occasion de revenir sur de nombreux sujets d’actualité : les réfugiés politiques, l’Espagne et la Catalogne, les violences faites aux femmes, l'affaire Weinstein, l'écriture inclusive, la gauche, etc. Petit tour d’actualité, sans langue de bois.


Isabelle Attard

C’est une atypique. Elle ne fait pas de la politique comme les autres. Elle s’impose différemment. Avec le franc parler qu’on lui connait, notamment dans l’hémicycle lorsqu'elle était députée, de 2012 à 2017. Et plus particulièrement lors de son combat contre la Loi El Khomri. Aujourd'hui, elle se revendique « écoanarchiste » et dénonce « non pas les couleuvres mais les boas » avalés en matière d'écologie, par Nicolas Hulot. Isabelle Attard était notre invitée dans La Midinale pour un petit tour d’actualité écolo-social.

 


"Chez nous, les journalistes pourront dire pour qui ils votent"

"Ebdo", "Le Média" : deux nouveaux medias, quel journalisme ?

Mots-clés : Ebdo, France insoumise, Gérard Miller, Laurent Beccaria, Le Média, Mélenchon, Sophia Chikirou, XXI

Deux nouveaux medias vont s'inscrire dans le paysage français : un journal en ligne et un hebdomadaire papier. Pas grand chose ne les rapproche, à priori, sinon la date de sortie en janvier 2018, et le désir de bousculer radicalement l'offre d'information existante. Le Média, c'est son nom, est créé par des proches de la France Insoumise, et Ebdo est lancé par l'équipe de la revue XXI.

 https://www.arretsurimages.net/emissions/2017-09-28/Chez-nous-les-journalistes-pourront-dire-pour-qui-ils-votent-id10196

 

6 octobre 2017

Jean Lassale dénonce : Les politiques ont été achetés à prix d’or

pour soutenir Macron !
http://lesmoutonsrebelles.com/jean-lassale-denonce-les-politiques-ont-ete-achetes-a-prix-dor-pour-soutenir-macron/

 

Angot vs Rousseau : le débat qui n’a pas eu lieu

Par Clémentine Autain, Députée France insoumise — 2 octobre 2017

L'écrivaine et la femme politique se sont violemment accrochées lors de l'émission «On n'est pas couché samedi». Pour la députée Clémentine Autain, les agressions sexuelles, le harcèlement fait aux femmes ne constitue pas une somme d’histoires personnelles, mais est bien le produit d’une histoire sociale et culturelle, le point d’orgue d’un rapport de domination hommes/femmes. Loin d’un «discours victimaire», reconnaître cela est un passage collectif indispensable. Une reconnaissance politique.

Le dialogue n’a pas eu lieu. Ainsi va le spectacle télévisuel qui marche au clash, nous laissant compter les points, les rires et les larmes.

 http://www.liberation.fr/amphtml/debats/2017/10/02/angot-vs-rousseau-le-debat-qui-n-a-pas-eu-lieu_1600389

 

septembre 2017

Les mouvements qui sont restés sur une addition de forces ont tous échoué

– Entretien avec Eric Coquerel / septembre 10, 2017

 

http://lvsl.fr/8274-2

 

 

Autour d'André Gorz :

Résister et inventer

Peu d’intellectuels ont pensé ces questions avec autant d’audace et de liberté qu’André Gorz, disparu il y a 10 ans. Au-delà du penseur de l’écologie politique, c’est l’homme libre, en perpétuel combat contre les idéologies et les préjugés, que nous avons voulu redécouvrir.

 https://www.politis.fr/articles/2017/09/autour-dandre-gorz-resister-et-inventer-37574/

 

8 septembre 2017

Philippe Martinez (CGT) : « Une telle attaque contre le monde du travail, les chômeurs et les retraités est inédite »

par Agnès Rousseaux, Ivan du Roy 8 septembre 2017

Remonté par une profonde réforme du code du travail, plus rétrograde encore que la loi El Khomri, le mouvement social s’apprête à battre à nouveau le pavé. A l’heure de jauger le rapport de force, et pour mieux en cerner les enjeux, Philippe Martinez, le leader de la CGT, a répondu aux questions de Basta !. L’occasion de revenir sur les points les plus contestés des ordonnances, et sur la politique gouvernementale ouvertement inégalitaire. Mais aussi d’engager une réflexion sur les nécessaires évolutions du syndicalisme, face aux puissants bouleversements du monde travail, et sur la manière de faire avancer des alternatives. Entretien.

 https://www.bastamag.net/Philippe-Martinez-CGT-Une-telle-attaque-contre-le-monde-du-travail-les-chomeurs

 

Pour un socialisme du bien vivre

 Rafael CORREA

Vendredi 25 août à Marseille, les AmFis d’été de la France insoumise accueillaient un invité exceptionnel en la personne de Rafael Correa, ex-président équatorien (2007-2017).

Voici l’intégralité de la conférence qu’il a prononcée, en français, sur "le socialisme du bien-vivre".

 https://www.legrandsoir.info/pour-un-socialisme-du-bien-vivre.html

« Macron est un caudillo néolibéral » – Entretien avec Iñigo Errejón

 Iñigo Errejón a longtemps été le numéro 2 de Podemos et l’intellectuel de référence du mouvement. Il est le principal artisan de la « stratégie populiste », inspirée des thèses post-marxistes d’Ernesto Laclau et de Chantal Mouffe, qui nourrit aujourd’hui les débats des gauches européennes. Nous avons eu la chance de pouvoir le rencontrer et de réaliser un entretien lors d’un voyage de la rédaction à Madrid. De nombreux thèmes y sont abordés : le populisme comme méthode de construction des identités politiques ; la façon dont Podemos s’est approprié le patriotisme ; la France Insoumise ; le populisme néolibéral d’Emmanuel Macron et la centralité politique de la notion d’ordre.

http://lvsl.fr/macron-est-un-caudillo-neoliberal-entretien-avec-inigo-errejon


Repenser le travail

Le travail – comme élément structurant de la vie collective et individuelle - est encore un dogme lié à l’emprise tenace de la croissance sur l’économie mais surtout sur les mentalités. Qu’on le regarde d’un point de vue historique, social ou environnemental : il faut repenser le travail !

Benjamin Aucuit rappelle comment les droits des travailleurs sont le résultat à la fois de changements technologiques liés à l’industrialisation et d’âpres luttes sociales. La défense de ces droits -durement acquis – aujourd’hui mis à mal par la libre circulation des capitaux et la mondialisation de la production oblige à repenser des mécanismes de protection du travail dépassés et devenus inopérants.

Pour Andrea Levy, la réduction du temps de travail est un objectif qui permettrait – à la fois – de résoudre la crise sociale du travail (chômage et précarité), mais également et surtout d’être un antidote au productivisme et de promouvoir la décroissance.

Depuis Bruxelles, Cédric Leterme fait une relecture des résultats des récentes élections aux Pays bas et en France. Au-delà de la grille de lecture qui oppose un choix optimiste pour une Europe souhaitable, mais perfectible, et les forces du repli, de la xénophobie et du pessimisme, la montée de l’extrême droite montre l’importance d’une reconfiguration d’une gauche qui devra redéfinir un projet anticapitaliste et internationaliste, mais surtout écologique.

Dans la rubrique « livres », Jeanne Gendreau présente 2 livres. Le dernier de Normand Mousseau « Gagner la guerre du climat » dans lequel il déboulonne 12 mythes - solidement ancrés - sur la transition énergétique. Au Québec – comme ailleurs – la solution aux problèmes des changements climatiques est de nature politique avant d’être technologique et scientifique.

Dans son dernier livre Alain Deneault montre – au travers de l’histoire de la multinationale Total - comment l’ordre politique actuel est complice des multinationales et permet leurs activités destructrices. Le livre montre la stratégie avec laquelle Total fait la loi dans les pays où elle s’installe – dont elle fait et défait les gouvernements au mépris des droits humains et citoyens. La loi de Total c’est la loi des États !

 

Bulletin no 55 - Repenser le travail (PDF – 895.7 ko) Bulletin no 55 - Repenser le travail (Version complète HTML)