septembre 2017

Les mouvements qui sont restés sur une addition de forces ont tous échoué

– Entretien avec Eric Coquerel / septembre 10, 2017

 

http://lvsl.fr/8274-2

 

 

Autour d'André Gorz :

Résister et inventer

Peu d’intellectuels ont pensé ces questions avec autant d’audace et de liberté qu’André Gorz, disparu il y a 10 ans. Au-delà du penseur de l’écologie politique, c’est l’homme libre, en perpétuel combat contre les idéologies et les préjugés, que nous avons voulu redécouvrir.

 https://www.politis.fr/articles/2017/09/autour-dandre-gorz-resister-et-inventer-37574/

 

8 septembre 2017

Philippe Martinez (CGT) : « Une telle attaque contre le monde du travail, les chômeurs et les retraités est inédite »

par Agnès Rousseaux, Ivan du Roy 8 septembre 2017

Remonté par une profonde réforme du code du travail, plus rétrograde encore que la loi El Khomri, le mouvement social s’apprête à battre à nouveau le pavé. A l’heure de jauger le rapport de force, et pour mieux en cerner les enjeux, Philippe Martinez, le leader de la CGT, a répondu aux questions de Basta !. L’occasion de revenir sur les points les plus contestés des ordonnances, et sur la politique gouvernementale ouvertement inégalitaire. Mais aussi d’engager une réflexion sur les nécessaires évolutions du syndicalisme, face aux puissants bouleversements du monde travail, et sur la manière de faire avancer des alternatives. Entretien.

 https://www.bastamag.net/Philippe-Martinez-CGT-Une-telle-attaque-contre-le-monde-du-travail-les-chomeurs

 

Pour un socialisme du bien vivre

 Rafael CORREA

Vendredi 25 août à Marseille, les AmFis d’été de la France insoumise accueillaient un invité exceptionnel en la personne de Rafael Correa, ex-président équatorien (2007-2017).

Voici l’intégralité de la conférence qu’il a prononcée, en français, sur "le socialisme du bien-vivre".

 https://www.legrandsoir.info/pour-un-socialisme-du-bien-vivre.html

« Macron est un caudillo néolibéral » – Entretien avec Iñigo Errejón

 Iñigo Errejón a longtemps été le numéro 2 de Podemos et l’intellectuel de référence du mouvement. Il est le principal artisan de la « stratégie populiste », inspirée des thèses post-marxistes d’Ernesto Laclau et de Chantal Mouffe, qui nourrit aujourd’hui les débats des gauches européennes. Nous avons eu la chance de pouvoir le rencontrer et de réaliser un entretien lors d’un voyage de la rédaction à Madrid. De nombreux thèmes y sont abordés : le populisme comme méthode de construction des identités politiques ; la façon dont Podemos s’est approprié le patriotisme ; la France Insoumise ; le populisme néolibéral d’Emmanuel Macron et la centralité politique de la notion d’ordre.

http://lvsl.fr/macron-est-un-caudillo-neoliberal-entretien-avec-inigo-errejon


Repenser le travail

Le travail – comme élément structurant de la vie collective et individuelle - est encore un dogme lié à l’emprise tenace de la croissance sur l’économie mais surtout sur les mentalités. Qu’on le regarde d’un point de vue historique, social ou environnemental : il faut repenser le travail !

Benjamin Aucuit rappelle comment les droits des travailleurs sont le résultat à la fois de changements technologiques liés à l’industrialisation et d’âpres luttes sociales. La défense de ces droits -durement acquis – aujourd’hui mis à mal par la libre circulation des capitaux et la mondialisation de la production oblige à repenser des mécanismes de protection du travail dépassés et devenus inopérants.

Pour Andrea Levy, la réduction du temps de travail est un objectif qui permettrait – à la fois – de résoudre la crise sociale du travail (chômage et précarité), mais également et surtout d’être un antidote au productivisme et de promouvoir la décroissance.

Depuis Bruxelles, Cédric Leterme fait une relecture des résultats des récentes élections aux Pays bas et en France. Au-delà de la grille de lecture qui oppose un choix optimiste pour une Europe souhaitable, mais perfectible, et les forces du repli, de la xénophobie et du pessimisme, la montée de l’extrême droite montre l’importance d’une reconfiguration d’une gauche qui devra redéfinir un projet anticapitaliste et internationaliste, mais surtout écologique.

Dans la rubrique « livres », Jeanne Gendreau présente 2 livres. Le dernier de Normand Mousseau « Gagner la guerre du climat » dans lequel il déboulonne 12 mythes - solidement ancrés - sur la transition énergétique. Au Québec – comme ailleurs – la solution aux problèmes des changements climatiques est de nature politique avant d’être technologique et scientifique.

Dans son dernier livre Alain Deneault montre – au travers de l’histoire de la multinationale Total - comment l’ordre politique actuel est complice des multinationales et permet leurs activités destructrices. Le livre montre la stratégie avec laquelle Total fait la loi dans les pays où elle s’installe – dont elle fait et défait les gouvernements au mépris des droits humains et citoyens. La loi de Total c’est la loi des États !

 

Bulletin no 55 - Repenser le travail (PDF – 895.7 ko) Bulletin no 55 - Repenser le travail (Version complète HTML)