Pour l’égalité, la justice sociale et la solidarité
Marée populaire le samedi 26 mai

Un constat s’impose, Emmanuel Macron, son gouvernement et le Medef sont décidés à imposer coûte que coûte une restructuration en profondeur de la société française : politique d’austérité, destruction des droits des salarié.es, introduction de la sélection à l’entrée de l’université, casse des services publics, aggravation du sort des sans emplois, réorganisation aggravant les inégalités en matière d’accès à la justice, réforme fiscale favorable aux plus riches, loi répressive contre les migrant.es, priorité donnée au secret des affaires contre le droit à l’information, introduction de l’état d’urgence dans le droit commun, répression des mouvements sociaux et des jeunes des quartiers populaires, utilisation de l'égalité femmes-hommes comme simple outil de communication, sans moyens financiers, alors que les femmes sont les premières concernées par les régressions sociales… sans oublier une politique militariste au niveau international.

https://mareepopulaire.fr/

 

LA CGT sera bien présente à la “marée populaire” du 26 mai

Posted by Leopoldine Robin - Contributeur | Mai 16, 2018 | Social |

Le syndicat a confirmé qu’il sera bien là le 26 mai, lors du rassemblement unitaire contre Macron.

La CGT a déclaré hier dans un communiqué qu’elle participera bien à la manifestation du 26 mai organisée par plusieurs formations politiques, syndicales et associatives. Une action unitaire qui doit permettre de lutter contre les politiques dévastatrices du gouvernement.

https://lemediapresse.fr/social-fr/la-cgt-sera-bien-presente-a-la-maree-populaire-du-26-mai/

Le retour de la lutte des classes

avec Gérard Filoche, Elsa Faucillon, Eric Coquerel, Alexandre Devecchio, et Gaël Quirante.

Partout dans le monde, les inégalités se creusent, des transferts massifs de richesse ont lieu des plus pauvres vers les plus favorisés. Si l’injustice et l’exploitation sont vieilles comme le monde, le néolibéralisme sont en train de les accentuer jusqu’à l’obscénité. La politique menée aujourd’hui en France, depuis l’élection d’Emmanuel Macron en 2017, n’y échappe pas bien sûr. Alors, la lutte des classes est-elle en train de redevenir la grille de lecture adéquate pour penser notre situation ? Pendant des années on l’a ringardisée, et la gauche elle-même y avait renoncé. Aujourd’hui, de plus en plus de penseurs et de politiques, la font revenir dans le débat public.

De la marée populaire à l’unité populaire

L’évènement du 26 mai, « la marée populaire », déclenchera une onde de choc. Son existence même est un défi contre l’autosatisfaction des macronistes. Eux ont besoin d’un paysage banalisé et morose pour parvenir à isoler et brutaliser le mouvement des cheminots. Car les gouvernants s’inquiètent et manœuvrent. Ils reculent. Font-ils semblant de le faire pour mieux duper ensuite tout le monde ? Ne l’ont-ils pas déjà fait avec les routiers qui attendent toujours les décrets qui confirmeraient l’accord signé avec le pouvoir dans le fil de la lutte contre les ordonnances sur le code du travail ?

https://melenchon.fr/2018/05/22/les-jours-chauds-et-leurs-orages-ont-commence/

 

En guerre – pour la préemption salariale !

par Frédéric Lordon, 21 mai 2018

On ne résiste à la puissance suffocante du film de Stéphane Brizé (En guerre) qu’à y discerner une place vide, la place du discours manquant. Il faut absolument y voir cet espace inoccupé, et la possibilité de le remplir, l’espace d’une réponse, c’est-à-dire d’un discours à déployer, opposable aux impossibilités montrées par le film, capable d’en faire sauter un mur, sinon c’est insupportable.

https://blog.mondediplo.net/en-guerre-pour-la-preemption-salariale

RAPPORT OXFAM : L'APPÉTIT DÉLIRANT DU CAC 40

APL, RSA, bourses… toutes ces aides que la direction du budget veut réduire

 

Le Monde vient de publier un document dans lequel la direction du budget, état major du ministère de l’économie et des finances, envisage une réforme d’ampleur pour réduire les dépenses dans les aides sociales. Tout y passe : APL, bourses étudiantes, RSA, allocation adultes handicapés, allocations personnelles pour l’autonomie, etc.

http://www.revolutionpermanente.fr/APL-RSA-bourses-toutes-ces-aides-que-la-direction-du-budget-veut-reduire

Sur la Zad de Notre-Dame-des-Landes, la destruction des cabanes a commencé

17 mai 2018

Ce jeudi 17 mai, l’intervention militaire a repris sur la Zad de Notre-Dame-des-Landes. Elle viserait à expulser les habitants qui n’ont pas déposé de formulaires individuels. Sept lieux de vie ont été expulsés et quatre d’entre eux ont été détruits. Reporterre suit le fil des événements.

https://reporterre.net/Sur-la-Zad-de-Notre-Dame-des-Landes-la-destruction-des-cabanes-a-commence

Notre-Dame-des-Landes. L’appel de cinéastes à « filmer la Zad »

Par Ouest-France le 17/05/2018

Dans une tribune du Monde, 250 professionnels du cinéma, dont le réalisateur Robert Guédiguian ou l’actrice Clotilde Helmes appellent à défendre la Zad de Notre-Dame-des-Landes, en la filmant.

Deux cent cinquante professionnels du cinéma français manifestent, dans une tribune du Monde, leur soutien à la Zad de Notre-Dame-des-Landes, après l’intervention des forces de l’ordre ce jeudi 17 mai.

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/notre-dame-des-landes-l-appel-de-cineastes-filmer-la-zad-5764782

 

A Notre-Dame-des-Landes, « on sent une volonté de tout détruire »

Par Pierre-Henri Allain, envoyé spécial à Notre-Dame-des-Landes — 18 mai 2018

Les gendarmes ont poursuivi vendredi leurs opérations de destruction d'habitats précaires de zadistes. Un manifestant a été blessé et évacué sur un brancard au cours de ce face-à-face.

 

http://www.liberation.fr/france/2018/05/18/a-notre-dame-des-landes-on-sent-une-volonte-de-tout-detruire_1651038

Notre-Dame-des-Landes : gaz lacrymogènes et bulldozers de retour dans le bocage

par Nolwenn Weiler 18 mai 2018

Près de 2000 gendarmes et policiers se sont à nouveau déployés dans la Zad de Notre-Dame-des-Landes depuis le 17 mai, pour ce que l’on appelle désormais la seconde phase d’expulsion. La première a duré quinze jours début avril. Les personnes visées par ces nouvelles expulsions sont celles qui n’ont pas souhaité intégrer le processus de reconnaissance institutionnelle

https://www.bastamag.net/Gaz-lacrymogenes-et-bulldozers-de-retour-dans-le-bocage


Pour vendre des Rafale à la Malaisie, la France autorise l’huile de palme dans le carburant

 

17 mai 2018 / Pierre Isnard-Dupuy (Reporterre)

 

À Bruxelles, le gouvernement français s’oppose à l’interdiction de l’importation d’huile de palme. En France, il autorise la « bioraffinerie » de Total à La Mède, qui va augmenter de moitié les importations de cette huile aux conséquences désastreuses sur les forêts tropicales et le climat mondial.

 

https://reporterre.net/Pour-vendre-des-Rafale-a-la-Malaisie-la-France-autorise-l-huile-de-palme-dans

 

18 mai


#LEmissionPolitique sur @France2tv : (le 17 mai)

@JLMelenchon pour @FranceInsoumise jugé le plus convaincant avec 47% ! Les deux derniers, @CCastaner pour la majorité #LREM à 37% seulement juste devant @faureolivier avec 24%. #FranceInsoumise #26Mai #AvenirEnCommun

 



1968/2018 : Des enragés à la génération ingouvernable

Sébastien Barles propose dans cette tribune une tentative de filiation générationnelle entre Mai 68 et certaines formes de contestation contemporaine.

https://www.politis.fr/articles/2018/05/1968-2018-des-enrages-a-la-generation-ingouvernable-38803/

 

Adrien Quatennens‏Compte certifié @AQuatennens

Sans considérer que tout le monde doit gagner le même salaire, peut-on supporter de tels écarts de rémunération ? Ma réponse est non. Il faut partager les richesses. #MardiPol

 

Gaël Quirante : « La question de la grève générale est essentielle »

11 mai 2018 / Entretien avec Gaël Quirante

Postier et militant dans le collectif Front social,, Gaël Quirante est partisan d’un mouvement social plus unifié et plus offensif. Il estime qu’il est temps de lancer la grève générale. Explication.

https://reporterre.net/Gael-Quirante-La-question-de-la-greve-generale-est-essentielle

 

SNCF : cette note interne qui inquiète les syndicats

Pour les syndicats, ce compte-rendu de réunion contient des propositions qui ouvrent bien la voie à la privatisation.

Par L'Obs Publié le 13 mai 2018 

Pour le gouvernement, "il n'y a pas de sujet" et c'est seulement "une réunion de travail".

https://www.nouvelobs.com/societe/social/20180513.OBS6556/sncf-cette-note-interne-qui-inquiete-les-syndicats.html

 

La violence dont on ne parle pas…

Posted by Jacques Cotta - Journaliste | Mai 7, 2018 | Politique |

… Quand les médias exhibent en boucle les vitres brisées ou voitures en flammes et oublient les propos liquidateurs du pouvoir politique.

Dans un style qu’il a imposé dans la vie politique française, Emmanuel Macron, en voyage en Australie, a indiqué de Sidney qu’il voulait mettre fin à l’“exit tax”. Mis en place par Nicolas Sarkozy en 2011,

https://lemediapresse.fr/politique-fr/la-violence-dont-on-ne-parle-pas/

Stéphane Brizé : "L'idée du monde que défend Macron est d'une brutalité sans nom"

Thibauld Mathieu

Dans "En guerre", en lice au Festival de Cannes, Stéphane Brizé met en scène l'histoire d'un syndicaliste refusant la fermeture de son usine. Un film social inspiré de l'actualité, explique-t-il jeudi dans Europe Soir.

https://www.msn.com/fr-fr/actualite/culture/st%c3%a9phane-briz%c3%a9-lid%c3%a9e-du-monde-que-d%c3%a9fend-macron-est-dune-brutalit%c3%a9-sans-nom/ar-AAx4QCY?ocid=st

 

Comment j’ai été blessée sur la Zad

12 mai 2018 / par Marie Astier (Reporterre)

Le 11 avril, une journaliste de Reporterre, Marie Astier, était blessée par une grenade des gendarmes lors d’un reportage sur la Zad. Trois autres journalistes ont été blessés dans des circonstances similaires. Nous revenons sur ces événements, et sur ce qu’ils disent de l’intervention des forces de l’ordre sur la Zad. Et de l’impérative nécessité que les journalistes puissent témoigner.

https://reporterre.net/Comment-j-ai-ete-blessee-sur-la-Zad

 

Maintenant, c’est le 26 mai que ça se passe

  samedi 12 mai 2018

Le succès de la marche du 5 mai 2018 a été un palier dans la situation politique. Un tournant pour notre cause peut s’y nicher. Il a permis que la convocation d’une « marée populaire » pour le 26 mai ait lieu à partir du cadre commun qui réunit syndicats, associations et partis politiques depuis début mai. Formellement, on ne sait pas encore si la CGT nationale, Solidaire et la FSU appelleront à cette date commune. Chacun doit en effet consulter ses instances compétentes. En toute hypothèse, un appel commun de cette nature existe déjà dans plusieurs villes. Dont Marseille évidemment, à l’initiative de la CGT et Solidaire, puisque c’est là que la voie a été ouverte pour cette méthode d’action.

https://melenchon.fr/2018/05/12/maintenant-cest-le-26-mai-que-ca-se-passe/

 

Le 26 mai : une bonne idée a fait son chemin !

  mercredi 16 mai 2018

Le renouveau de mobilisation à la SNCF déjoue tous les plans de la direction de l’entreprise. Celle-ci doit sans doute méditer le sort qu’a connu à Air France une direction qui n’avait pas une vue réaliste de l’état d’esprit des salariés. De ce fait, toute la situation est entrée dans une nouvelle phase. Le pouvoir comptait être débarrassé de la question sociale cheminote. Elle lui est revenue sur les genoux sans tendresse.

https://melenchon.fr/2018/05/16/le-26-mai-une-bonne-idee-a-fait-son-chemin/

 

Au CAC 40, les gros porteurs raflent la mise

Par Jean-Christophe Féraud — 13 mai 2018

Selon un rapport d’Oxfam, les actionnaires ont capté, ces dernières années, les deux tiers des bénéfices générés par les plus grandes entreprises françaises, au détriment des salariés et de l’investissement.

http://www.liberation.fr/amphtml/france/2018/05/13/au-cac-40-les-gros-porteurs-raflent-la-mise_1649777?__twitter_impression=true

 


1 an après l’élection d’Emmanuel Macron

 

Publié le 15.05.2018.

 

Il y a un an, Emmanuel Macron accédait à la présidence de la République. En tant que candidat, il avait pris auprès de nous certains engagements en faveur des droits humains, concernant notamment la lutte anti-terroriste, le droit à la vie privée, la protection des réfugiés et des défenseurs des droits humains... Après un an de mandat, la situation reste préoccupante sur la majorité de ces sujets.

 

https://www.amnesty.fr/liberte-d-expression/actualites/1-an-apres-lelection-demmanuel-macron?utm_medium=reseaux-sociaux&utm_source=twitter

 

C'est Aurore Bergé (LREM) qui résume le mieux le bilan de cette année de macronie :

« Inquiétant », « méprisant », « autoritaire » : le sondage qui dézingue Macron !

Auteur : Antoine Léaument 13.05.2018

Rendu public le 4 mai, un sondage Ipsos Sopra Steria pour le CEVIPOF, la Fondation Jean Jaurès et Le Monde dresse le bilan d’un an de présidence d’Emmanuel Macron. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les réponses apportées par les 13 540 personnes qui forment l’échantillon (pour une fois très large) de ce sondage n’épargnent pas le président de la République. Au contraire !

https://le-bon-sens.com/2018/05/13/inquietant-meprisant-autoritaire-le-sondage-qui-dezingue-macron/